Focus de la semaine - Editorial Team

Pouvons-nous atteindre les objectifs de l’Agenda 2030?

Le compte à rebours est impitoyable. La communauté mondiale a encore 2717 jours pour atteindre ensemble les 17 Objectifs de développement durable convenus au niveau mondial. Un état des lieux.

Photo : ONU

25 juillet 2022

Le temps est compté! « En 2022, nous serons presque à mi-parcours de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Des progrès importants ont été réalisés dans le monde entier durant cette période, rapprochant la communauté mondiale des 17 Objectifs de développement durable (ODD). Mais elles ne sont pas suffisantes pour atteindre les objectifs fixés pour 2030. » C'est ce qu'écrit le Conseil fédéral dans son introduction au « Rapport national de la Suisse 2022 » qu'il a publié début mai et qu'il présentera mi-juillet devant les Nations Unies (ONU) à New York (« Executive Summary » voir infobox ci-dessous). Dans ses perspectives, le Conseil fédéral constate « En considérant les huit années restantes, il est clair que les objectifs ne pourront être atteints que par une action résolue de toutes les politiques sectorielles et de la société dans son ensemble. »

Selon les Nations unies, l'Agenda 2030 et ses ODD constituent un plan mondial visant à promouvoir une paix et une prospérité durables et à protéger notre planète. Depuis 2016, l'ensemble des 193 États membres de l'ONU travaillent à traduire cette vision commune de la lutte contre la pauvreté et de la réduction des inégalités en plans de développement nationaux. Il est particulièrement important de répondre aux besoins et aux priorités des groupes de population et des pays les plus vulnérables - car ce n'est qu'en ne laissant personne de côté que les 17 objectifs principaux, avec un total de 169 sous-objectifs, pourront être atteints d'ici 2030. Entre-temps, près de la moitié du temps s'est écoulée - il nous reste 2738 jours (au 4 juillet 2022).

Nous pouvons tous faire quelque chose pour les ODD

« Veux-tu agir pour les ODD ? », demande l'ONU, qui répond aussitôt elle-même : « Mettre fin à l'extrême pauvreté Lutter contre les inégalités et les injustices. Stopper le changement climatique. Les objectifs de développement durable sont des objectifs importants qui changent le monde et pour lesquels les gouvernements, les organisations internationales, les petites, moyennes et grandes entreprises ainsi que les décideurs du monde entier travaillent ensemble. Pourtant, il semble parfois impossible que les mesures prises par chacun d'entre nous puissent avoir le moindre impact. »

Cela semble presque utopique. Mais faut-il pour autant abandonner ? « Non ! Nous faisons tous partie de la solution aux problèmes mondiaux. Nous avons tous une responsabilité et le moindre changement dans notre comportement aura un impact positif. Heureusement, il existe quelques conseils et outils utiles pour agir dès aujourd'hui en faveur des ODD », encouragent à nouveau les Nations unies. Nous vous en dirons plus dans les jours à venir dans le cadre de notre focus hebdomadaire sur l'Agenda 2030.

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a résumé l'état d'avancement des ODD dans son dernier rapport annuel : « Les défis sont énormes, mais il y a aussi des raisons d'espérer. La crise Covid-19 a démontré l'admirable résilience des communautés, a mis en évidence les efforts héroïques de travailleurs d'importance systémique dans une multitude de professions et a donné l'impulsion à l'extension rapide de la protection sociale, à l'accélération de la transformation numérique et à une collaboration mondiale sans précédent pour le développement de vaccins. Un avenir meilleur est possible. Nous devons profiter de la crise pour transformer notre monde, mettre en œuvre l'Agenda 2030 et tenir nos promesses envers les générations actuelles et futures.»

Notre trajectoire n'est pas encore la bonne partout

Au sein de l'Union européenne (UE), on mesure régulièrement la manière dont la communauté des États se dirige vers la réalisation des objectifs de durabilité. Eurostat, l'office statistique de l'UE, a publié son dernier rapport le 23 mai 2022 : «Sustainable development in the European Union - 2022 monitoring report on progress towards the SDGs in an EU context », qui offre un aperçu factuel et détaillé des opportunités et des menaces pour atteindre les SDGs.

Les données contenues dans l'analyse montrent que, conformément aux priorités de la Commission économique, l'UE a maintenu le cap sur la réalisation de la plupart des objectifs de développement durable au cours des cinq dernières années dans des domaines politiques clés tels que le Green Deal européen, la stratégie numérique et le plan d'action relatif au pilier européen des droits sociaux. Alors que le rythme des progrès a été plus élevé pour certains objectifs que pour d'autres, seuls quelques domaines spécifiques ont connu un recul des objectifs.

Le commissaire européen aux Affaires économiques Paolo Gentiloni a donc lancé un avertissement : « C'est la deuxième fois en trois ans que l'Europe est confrontée à un événement imprévu et soudain. Même si nous devons maintenant gérer les effets du choc économique provoqué par l'invasion russe de l'Ukraine, cela ne doit pas nous faire perdre de vue la transformation souhaitée du modèle économique de l'Europe. Cette situation doit au contraire nous inciter à redoubler d'efforts de manière significative afin d'accroître notre résilience et de rendre nos processus de production et nos actions quotidiennes plus durables. »

L'ODD numéro 17 nous montre la voie

Dans ces efforts communs, les 17 Objectifs de développement durable (ODD) restent à la fois la boussole qui nous guide et le critère de mesure de notre prétendue réussite. Dans ce contexte, l'ODD numéro 17 revêt une importance centrale : « Renforcer les moyens de mise en œuvre et redynamiser le partenariat mondial pour le développement durable. » Les pouvoirs publics, le secteur privé et la société civile doivent être impliqués de la même manière. Des plates-formes de dialogue interdisciplinaires et interactives peuvent donner des impulsions dans ce sens - comme Sustainable Switzerland , la nouvelle initiative nationale de durabilité, en est une. Les entreprises et institutions locales s'engagent : Ils invitent l'économie, la science, la politique et le public à assumer leur responsabilité économique, sociale et écologique et à apporter leur contribution au développement durable de la Suisse.

Les partenaires de Sustainable Switzerland

«Executive Summary» sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030

La Suisse est déjà bien avancée par rapport à de nombreux objectifs. Malgré une bonne situation de départ, il existe en Suisse des domaines dans lesquels des efforts supplémentaires doivent être réalisés à l’avenir. La poursuite de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 en Suisse est notamment axée sur les trois thèmes prioritaires définis par le Conseil fédéral dans la stratégie pour le développement durable 2030. Les objectifs de ces trois thèmes prioritaires sont étroitement liés les uns aux autres.

Consommation et production durables

La Suisse jouit de l’un des niveaux de prospérité les plus élevés au monde. L’activité économique en Suisse est de plus en plus conçue de manière à garantir la prospérité et le bien-être sans pour autant surexploiter les ressources naturelles. Dans ce contexte, il convient de tenir compte des effets des comportements de la population suisse en matière de consommation sur les êtres humains et l’environnement dans d’autres pays. L’accent est également mis sur la transition des systèmes alimentaires.

Climat, énergie et biodiversité

Les émissions de gaz à effet de serre ont nettement diminué en Suisse au cours des dernières années. L’objectif de réduire ces émissions à zéro d’ici à 2050 est cependant toujours un défi. Les premiers jalons ont également été posés pour un approvisionnement énergétique neutre sur le plan climatique, mais là encore, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour accroître l’efficacité énergétique et développer la production d’énergie à partir de sources renouvelables. La perte de biodiversité est un défi mondial qui nécessite également que des mesures soient prises en Suisse.

Égalité des chances et cohésion sociale

L’égalité des chances est un principe important de la Constitution fédérale et en droit suisse. Ces dernières années, certains progrès ont été réalisés pour se rapprocher de cet idéal, comme par exemple l’élargissement du mariage aux couples de même sexe. Mais des défis subsistent, en particulier dans le domaine de l’égalité salariale entre hommes et femmes et dans la répartition du travail de soins. Sur ce sujet, le développement du système éducatif constitue en outre une priorité particulière.

«Source: EDA /DFAE»

Cette story n'est pas disponible dans la langue souhaitée